top of page
Rechercher

Andrea Palladio a bu du spritz

Rafraîchissant et buvable, le Spritz - ou comme on l'appelle en Vénétie "le spriss" est aujourd'hui considéré comme le roi des cocktails en Italie du Nord et au-delà: avec son goût délicat et sa teneur en alcool modérée, il convient à tout moment, au cours d'un repas, après une longue journée de travail mais aussi lors de soirées festives entre amis.



Mais d’où vient cet apéritif pétillant ?


La première théorie fait remonter les mérites aux ouvriers vénitiens, plus précisément aux ouvriers de l'Arsenal de Venise. Nous sommes en 1500, Venise, appelée la Sérénissime, était à l’époque un État très grand et puissant. Ses domaines s'étendaient sur plusieurs îles et bandes côtières et son économie était plus prospère que jamais. En réponse à la menace d'expansion de Milan, Venise décide de commencer son expansion à l'intérieur des terres. Durant cette période, une grande partie de l’économie locale reposait sur l’industrie maritime. Le complexe du chantier naval de l'Arsenal de Venise a donc été particulièrement pris en considération. Les ouvriers qui y travaillaient pouvaient se vanter d'un traitement préférentiel de la part de la Sérénissime, qui leur reconnaissait toute leur valeur. L'une de ces « concessions » dont ils pouvaient bénéficier consistait en une « collation » un peu spéciale : des biscuits et un verre de vin dilué avec de l'eau fraîche de puits. Ici est né l’exemple primordial du spritz. Il est agréable d'imaginer comment Andrea Palladio, assis à l'ombre d'un chantier de construction qu'il a conçu, a profité d'une pause bien méritée en sirotant un bon verre de spritz pour régénérer ses forces et se rafraîchir l'esprit.


Cependant, il existe une autre version sur la naissance du Spritz. Une deuxième version, probablement plus crédible, compte tenu également de l'origine du nom lui-même. Nous sommes toujours à Venise, mais au début du XIXe siècle, lorsque la Sérénissime était en lent déclin et finit par se rendre aux envahisseurs Habsbourg. Les soldats autrichiens dégustaient un bon verre de vin dans leurs tavernes. Arrivés en Vénétie, ils voulaient perpétuer leurs traditions, mais ils se heurtèrent aux vins blancs particulièrement forts de la région. Le taux d'alcool étant trop élevé pour leurs palais, ils ont demandé aux aubergistes d'arroser le verre de vin d'un peu d'eau gazeuse. En autrichien, « Spritzen » signifie « pulvériser ».

Au début des années 1900, l'habitude du "sprissetto" s'est de plus en plus répandue et les siphons pour l'eau de Seltz ont commencé à se répandre, ce qui a également rendu pétillants les spritz à base de vins blancs tranquilles. Un geste gagnant, qui fait apprécier encore plus la boisson aux hommes et aux femmes, qui apprécient son caractère léger et encore plus buvable.


Venez découvrir la version qui vous plaît avec un apéritif spécial inclus dans nos circuits (voir la rubrique "ce qui est inclus")

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page