top of page
Rechercher

Tintoret, le maître vénitien de la Sérénissime



Jacopo Robusti, dit Tintoret, est un célèbre peintre vénitien du XVIe siècle. Inspiré par Michel-Ange et Titien, il a utilisé sa passion et son travail acharné pour créer des œuvres atypiques et disproportionnées. Découvrez les œuvres de ce maître vénitien lors de votre séjour à Venise.


Tintoretto, premier génie de la peinture vénitienne.


Jacopo Robusti est né à Venise en 1518. Il a reçu son surnom de Tintoretto parce que son père était teinturier (tintore). Il apprend la peinture auprès de Titien, dont il devient l'élève à l'âge de quinze ans, mais s'inspire également d'autres écoles : Florentine, romaine et parmesane.

L'élève prend peu à peu le pas sur le maître, et Titien le renvoie car il le considère comme un concurrent ! Tintoret s'installe alors dans son propre atelier, financé par son père, et poursuit seul son apprentissage, s'inspirant de sa devise "Il disegno di Michelangelo ed il colorito di Tiziano" (le dessin de Michel-Ange et la couleur de Titien).

Il travaillait sans relâche, jour et nuit, à partir de statues de cire qu'il éclairait pour analyser les effets des techniques d'ombre et de lumière et de clair-obscur. Il analyse le vivant, l'anatomie, les corps en mouvement.....

Il commence à se faire connaître en peignant des portraits et des décorations murales dans des villas. En 1546, il propose deux grandes œuvres à l'église Madonna dell'Orto : l'Adoration du veau d'or et le Jugement dernier. Toutes deux se distinguent par leur accumulation de personnages, leurs contrastes et leurs jeux de lumières.


Le Tintoret prouve également qu'il peut réaliser des peintures religieuses plus conventionnelles, ce qui lui vaut de recevoir des commandes pour le palais des Doges.

C'est le début de sa période de gloire, avec la production de nombreuses œuvres comme les quatre tableaux de Saint-Marc.



En 1560, il est chargé de décorer l'église San Rocco et son école, pour laquelle il réalise soixante-cinq œuvres.

Après l'incendie qui ravagea le palais des Doges en 1577, un concours fut organisé pour savoir quel peintre travaillerait sur la Grande Salle. Véronèse remporte le concours, mais meurt avant d'avoir pu commencer, c'est donc Tintoret qui, à l'âge de 70 ans, peint le Paradis avec l'aide de son fils. Ce tableau monumental, long de 22 mètres et haut de 10 mètres, contient plus de cinq cents figures.


Vers la fin de sa vie, il se retire au couvent de San Giorgio Maggiore, pour lequel il réalise sa "Cène". Le Tintoret est mort peu après son achèvement, le 31 mai 1594, à l'âge de 76 ans.


Le Tintoret et son œuvre démesurée.

Le Tintoret a réalisé de nombreux tableaux religieux sur la vie de Jésus et de la Vierge Marie, dont certains sont de taille impressionnante. Son style se caractérise par la dimension dramatique donnée aux personnages et aux visages qu'il peint, dont les corps et les expressions semblent bouger, qui semblent parfois être torturés.


Cet improvisateur imaginatif a brisé les codes de l'époque, s'affranchissant des règles établies et donnant libre cours à sa fougue. Ses tableaux sont marqués par un travail précis sur la lumière et les ombres, réalisé au préalable avec des figurines en cire ou en terre cuite.

Son œuvre monumentale a inspiré les plus grands peintres comme Rubens, Velasquez et Delacroix. Le Tintoret est le symbole de la transition entre les styles Renaissance et Baroque.


Découvrez l'art du Tintoret à Venise ! Permettez-nous d'être votre guide pour découvrir les chefs-d'œuvre du Tintoret à Venise.


2 vues0 commentaire
bottom of page